Robinet défectueux dans une location : qui doit remplacer ?

L’une des raisons de discorde les plus récurrentes entre les propriétaires et les locataires est la réparation de la plomberie. Les réparations locatives liées à la plomberie peuvent conduire à un procès en bailleur et acquéreur. La question qui revient souvent est la suivante : « lequel du locataire et du propriétaire doit remplacer le robinet défectueux dans la location ? » Découvrez dans le présent article lequel de ces deux acteurs doit prendre sur lui la charge de la réparation de la plomberie.

Dans quels cas le locataire doit-il payer les frais ?

Lors d’une location, des problèmes peuvent survenir à tout moment. Les plus fréquents concernent la plomberie, notamment la robinetterie. Il arrive que le locataire prenne en charge les frais liés aux réparations. Cependant, il est important de bien vérifier l’état des lieux de l’appartement avant d’y emménager. Cela implique la vérification de l’état des robinets et des joints.

Avant tout, aucun des frais liés à ces réparations ne concerne le bail qui vient d’être signé. Le bailleur a pour obligation de vous louer un logement sans problème. Ainsi, si les problèmes surviennent lors de la location, certains frais sont à la charge du locataire.

En effet, selon la loi, il revient à la charge du locataire de payer les frais liés aux petites réparations. Ces réparations prennent en compte l’entretien des équipements qui ont été mis à la disposition du locataire. Les réparations prennent en compte le changement des joints d’étanchéités des robinets et le remplacement des vis. De plus, le locataire paiera tous les frais s’il s’agit d’une détérioration des équipements due à une négligence de sa part. Évidemment, quelques mois sont peu pour justifier un robinet défectueux par un mauvais entretien. Ce qui revient à réfléchir sur l’âge de cet équipement.

Plus de détails  Étudiant : pourquoi la location est la solution idéale ?

Par ailleurs, tout dommage causé par des travaux effectués par le locataire sur le robinet sera à la charge de ce dernier. Il doit aussi prendre en charge tous les travaux qui concernent le dégorgement. La règle est applicable aussi bien pour les robinets d’extérieur que d’intérieur.

Le locataire est libre d’effectuer les réparations lui-même ou de faire appel à un professionnel, à ses frais. Toutefois, il est important d’aviser le propriétaire pour tous les cas de réparations impliquant un professionnel. De plus, il faut bien identifier le problème pour juger s’il s’agit d’un changement de joint ou du robinet.

Il est important de noter que les fuites peuvent faire augmenter considérablement les factures d’eau. Dans ce cas, seul le propriétaire est engagé dans le payement de ces factures. Il est donc du devoir du locataire de protéger l’équipement et de s’assurer de son fonctionnement. Toutefois, si un locataire dispose d’une assurance location, les frais liés aux réparations lui seront amoindris. L’assurance se chargera de prendre les factures en charge.

Dans quels cas le propriétaire est-il tenu de payer les frais ?

Les cas où les frais liés aux réparations sont à la charge du propriétaire sont également à considérer. Il est d’abord important de noter que tout propriétaire a le devoir d’effectuer toutes les réparations avant la signature du bail. Ceci implique la livraison de l’appartement avec une plomberie sans le moindre souci.

En réalité, si les fuites existaient dès le premier jour, le propriétaire se trouvera dans l’obligation de tout remplacer. Cela signifie toutes les réparations concernant la robinetterie et la plomberie sera à sa charge. En dehors de ce cas, la loi reconnaît certains cas où le propriétaire prend en charge la totalité des frais. Il s’agit des cas de vétusté de l’équipement.

En effet, il peut arriver que le bâtiment soit d’un certain âge avant le début du contrat de location. Cet aspect fait que les équipements ayant subi les conditions climatiques se détériorent avec le temps. Les problèmes surviennent donc au cours de la location.

Plus de détails  Comment calculer l'indice de révision des loyers ?

Cependant, cela ne concerne pas le locateur. Ici, le propriétaire est tenu de prendre toutes les réparations à sa charge. Ainsi, si un robinet défectueux a pour cause la vétusté, c’est au propriétaire de s’en charger. Ce dernier peut faire appel à un professionnel pour résoudre le problème.

La même règle s’applique en cas d’usure normale du robinet et aussi en cas de forces majeures. Ces cas de forces majeures concernent les catastrophes naturelles qui pourraient causer la destruction du matériel. Les réparations pour ce cas sont assurées par le bailleur. Aussi toutes les grandes réparations sont prises en charge par le propriétaire du bâtiment. Celui-ci peut décliner toute responsabilité si et seulement le locataire est responsable des dégâts. En revanche, si ce dernier dispose d’une assurance, cela peut lui être utile.

Avis au locataire : il est indispensable de signaler au propriétaire le moindre souci requérant son intervention. En effet, il arrive que le locataire pour limiter les dégâts intervienne sur le problème. Il s’agit d’une situation délicate, car le propriétaire est en droit de refuser tout remboursement. Il est donc impératif d’aviser le propriétaire avant toute réparation. Même en cas d’urgence où celui-ci ne pourrait pas intervenir dans l’immédiat. Cela dépend toutefois des relations entre les deux parties et le tempérament du bailleur.

Enfin, il est important, tant pour le propriétaire, que pour le locataire de disposer d’une bonne assurance. L’assurance location ou habitation ne vous laissera pas tomber en cas d’éventuels soucis. Ainsi, pour connaître les cas où vous pouvez bénéficier de cette assurance, veuillez prendre connaissance des clauses du contrat.

Plus de détails  Devis déménagement : avez-vous une idée sur le prix que ça va exiger ?